LOS! Le magazine de la guerre navale, aéronavale et sous-marine
En kiosque, le 3 mai
LOS! Le magazine de la guerre navale, aéronavale et sous-marine

Los! n°25 : I-400 : Des submersibles porte-hydravions geants

> Commandez <

Disponible également au format numérique
tablettes et smartphones

Logo de Google Play Logo itunes

Au sommaire du n°25

DISPONIBLE (8 € frais de port compris)
Disponible également au format numérique tablettes et smartphones
Logo de Google Play Logo itunes

i400Dossier / Japon / 1934 - 1946

I-400

Des submersibles porte-hydravions géants

Les Sentoku de la classe I-400 furent de loin les submersibles les plus imposants entrés en service durant la Seconde Guerre mondiale. L'originalité de ces Léviathans ne résidait pas tant dans leurs caractéristiques techniques que dans leur concept d'emploi, car ils étaient, à bien des égards, des précurseurs des SNLE d'aujourd'hui, soit des armes à la vocation éminemment stratégique.

Flugzeugtrager Aéronavale / Allemand / 1918-1945

Flugzeugträger !

Tous les projets de porte-avions allemands

Si le Graf Zeppelin est le seul porte-aéronefs que l'Allemagne nazie a commencé à construire, ce n'est pas faute d'avoir développé en parallèle diverses autres études plus ou moins abouties de porte-avions légers ou auxiliaires. Cependant, ils dépasseront rarement le stade de la planche à dessin. Tensions avec la Luftwaffe, reculades d'Hitler, retards technologiques. Les causes sont multiples pour expliquer pourquoi le Reich n'arrivera jamais à produire des bâtiments pourtant de conception très basique.

Peinture du BismarckCombat / Allemagne / Mai 1941

« La fin du Bismarck, j'étais !»

Récits & témoignages

Le matin du 27 mai 1941, le Bismarck dévasté sombre dans l'Atlantique. Il ne laisse que quelques débris et des centaines de rescapés accrochés à une hypothétique survie. 116 hommes seulement, dont un décédera peu après, échapperont au désastre. Cinq, pas un de plus, seront arrachés à l'océan par leurs frères d'armes et menés en France. À Paris, ils seront interrogés et livreront quelques informations qui aideront à reconstituer le journal de bord du cuirassé. Surtout, ils témoigneront de leur expérience. Nous allons revivre avec eux les dernières heures du Bismarck.

Les pirates de ChurchillOpérations / Royaume-Uni / 1940-1945

Les pirates de Churchill

Le Royal naval patrol service

C'est la branche de la Royal Navy la plus nombreuse et celle qui a perdu le plus d'unités au combat, mais c'est aussi la moins connue. Ses membres ne sont pas des militaires de carrière, et beaucoup n'étaient même pas marins avant de l'intégrer ! Volontaires peu entraînés mais très motivés, naviguant sur des chalutiers réquisitionnés, ils forment le Royal Naval Patrol Service, une organisation qui se révélera ô combien utile à la Marine britannique.

U-570Combat / Royaume-Uni - Allemand / 27 août 1942

L'aventure du U-570

Quand un avion capture un U-Boot

La bataille de l'Atlantique donne lieu à bien des faits singuliers. En août 1941, la reddition du U-570 à un appareil anglais est l'un d'entre eux. Bien que des versions changeantes, voire contradictoires, de cet épisode existent, et qu'il conserve encore certaines zones d'ombre, reste un fait : un U-Boot s'était rendu à un avion !

HabbakukProjet / Royaume-Uni / 1942 - 1944

Habbakuk

Le port-avions « On the Rocks»

Pour leur effort de guerre, les Britanniques ont généralement fait preuve d'un grand pragmatisme, faisant rouler, voler ou naviguer ce que d'autres nations auraient refusé de mettre en service. Pourtant, ils ont aussi eu leur lot de projets loufoques, dont certains ont reçu l'aval de Churchill, comme le projet « Habbakuk ». Mais le Premier ministre avait aussi beaucoup (trop ?) d'imagination. Roosevelt disait de lui : « Winston a cent idées par jour, dont trois ou quatre sont bonnes ; le malheur, c'est qu'il ne sait pas lesquelles » .

actuActualité

Les pharaons et la mer

L'Égypte change de dimension

Longtemps équipée de navires d'origine russe ou chinoise, la Marine égyptienne a passé récemment plusieurs commandes auprès d'industriels occidentaux, et français en premier lieu. Devant faire face à une sanglante guérilla dans le Sinaï tout en protégeant le trafic maritime empruntant le canal de Suez, Le Caire cherche à moderniser sa flotte le plus vite possible pour répondre à ces nouvelles problématiques.

lexiqueLexique

Feux, indicateurs & marques

De nos jours, pour être vu de nuit, un navire à la mer allume les feux de navigation dont il doit être doté. Pour se faire reconnaître, il arbore en général des signes distinctifs, parmi lesquels son nom de baptême et ses couleurs.

 

LOS! Un magazine du groupe Caraktère